Angoisses & paradoxes socialistes

Publié le par comité Taubira 2007

Le parti socialiste est-il lui-même convaincu d'emporter l'adhésion des Français? Rien n'est moins certain. Le Premier secrétaire du PS multiplie les efforts pour décourager les candidatures qui pourraient faire de l'ombre au candidat PS en portant un vrai projet politique et en sucitant le débat.

Ainsi, le 27 juillet, il appelait les Français à voter "utile" en 2007, sous-entendu votez PS! Mais qu'est-ce que le vote utile? La dictature de la pensée unique, ou même plus de la non-pensée? Où est le débat démocratique? Où est l'intelligence citoyenne? Evidemment pour justifier son propos il agite le chiffon rouge du "danger" d'une multiplication des candidatures au premier tour, laissant entendre par là que les autres candidats de gauche "prennent" des voix au parti socialiste. Un petit retour en arrière permet d'éclairer la situation.

En 1988 François Mitterrand obtenait 10 381 332 suffrages au 1er tour malgré de nombreuses candidatures de Gauche (Lajoinie, Juquin, Bouchardeau, Waechter et bien sûr Arlette). Lionel Jospin pour sa part a obtenu 6 909 627 voix au premier tour en 1995 et seulement 4 610 749 voix au premier tour en 2002. L'évolution est parlante le parti socialiste a perdu 5 770 583 voix entre 1988 et 2002!

Maintenant on apprend par Libération que François Hollande a donné des consignes écrite aux élus socialistes : «Cher(e) camarade, élu(e) socialiste», abstiens-toi de parrainer les «candidats potentiels à l'élection présidentielle qui souhaitent réunir les 500 signatures nécessaires».  A l'évidence il est de moins en mois convaincu que le candidat socialiste et le projet socialiste soient à la hauteur des enjeux et que la "concurrence libre et non faussée" se fasse à l'avantage du candidat socialiste. Toutefois qu'il se rassure, comme l'a déclaré Bernard Castagnède, porte-parole du PRG : "En 2002, nous avons recueilli  650 signatures et aucune ne venait du PS". 

On peut enfin s'etonner que le PS se permette de juger les candidatures légitimes ou non à Gauche et  s'époumone à dénier à ses "partenaires" le droit de se présenter mais ne remette jamais en cause la présence du Front National, parti anti-républicain et anti-démocrate et de son président Le Pen, raciste et révisionniste maintes fois condamné par les tribunaux à cette élection. On se souvient que Lionel Jospin ait même déploré publiquement que Le Pen ne puisse récolter 500 parrainages en 2002  quand ce dernier faisait son cirque sur "le grand complot".

On pourrait proposer que les socialistes et tous les partis de Gauche et même de Droite s'unissent pour une grande campagne citoyenne auprès des élus pour qu'ils ne parrainent pas Le Pen puisque le FN n'a pas 500 élus dans ses propres rangs. Ce serait d'un autre niveau politique et républicain que les oukases angoissés de François Hollande...

 

Publié dans libre opinion

Commenter cet article

beraud 09/08/2006 19:57

Vous trouverez a partir de ce soir ou de demain au plus tard la fiche de la candidate Christiane Taubira sur le site http://www.presidentielles-2007.netA bientôt