Dialogue avec les internautes du Nouvel Obs (1) du 26 octobre

Publié le par Christiane Taubira

Question d’un internaute : Si vous aviez été candidate vous auriez fait de l´ombre à Ségolène et casser son aura, c´est pourquoi le PS voulait votre tête ne croyez vous pas?

Réponse : Je veux croire que la force des idées portées par chacun(e) compte davantage que
les éventuelles compétitions entre personnes.    

Question d’un internaute : Madame Taubira. Très franchement je vous vois très bien
en duo avec Ségolène Royal. Est-ce que cette idée vous révulse ou l´estimez-vous probable?

Réponse : Je dois avouer que je partage très peu les prises de position de Ségolène
Royal jusqu´à ce jour, même si le souci d´échapper à des réponses toutes faites face à des défis incontestablement nouveaux me paraît une bonne démarche. Je ne pourrais participer
à une campagne commune qu´après de sérieuses séances de travail qui nous permettraient de porter ensemble des constats et des priorités.    

Question de Bapt : Bonjour, j´aime beaucoup ce que vous faites, comme on dit. Pour autant, ce n´est pas parce que notre système politique présidentialiste survalorise les candidats à l´Elysée que tous les partis doivent avoir leur candidat. Il est un fait que les nobles valeurs radicales sont largement partagées par les socialistes. Mieux vaut les soutenir pour peser sur eux, plutôt que de favoriser la dispersion des voix, ne croyez-vous pas? D´où ma question: mettrez-vous votre talent au service du candidat PS s´il s´engage à défendre un nombre raisonnable de vos propositions?

Réponse : L´élection présidentielle est effectivement devenue la seule circonstance disons proportionnelle pour une expression des différentes sensibilités politiques. Cela est dû à l´inversion du calendrier électoral en 2001 et aux réformes de scrutin (municipal, régional, européen). Cela favorise la bipolarisation et rétrécit la démocratie. On peut cependant renoncer à porter soi-même ses valeurs si elles sont correctement prises en charge. Ce n´est pas spontané pour les valeurs radicales par les socialistes. Exemple : libertés
individuelles, services publics, laïcité organisatrice du lien social. Il n´est pas exclu d´y travailler.    

Question de Bapt : J´ai lu que vous aviez été approchés par les royalistes pour devenir porte-parole de la socialiste: est-ce vrai? Etes-vous tentée d´accepter?

Réponse : C´est vrai. Mais porter une parole suppose d´adhérer aux choix. Mes réponses
précédentes prouvent que cela n´est pas mûr.    

Question de Bapt : L´UDF n´est-il pas en train d´évoluer vers les valeurs radicales? Réponse : L´UDF est caractérisée comme parti démocrate chrétien. Les radicaux sont les héritiers de la conception et de la réalisation de la laïcité en France. Ce n´est pas l´athéisme. C´est un principe d´organisation qui permet aux non-croyants et aux croyants quel que soit leur culte, et aux citoyens quelles que soient leurs différences, de vivre ensemble en égalité de droits et de devoirs dans l´espace public. J´observe que l´UDF ne fait pas de son héritage religieux un étendard et que son leader se montre attaché à la neutralité des institutions publiques. Le radicalisme décline aussi d´autres valeurs, sur les libertés, sur l´économie, sur les relations internationales. Tant mieux si l´UDF s´en rapproche. Ses militants sont mieux placés que moi pour en juger. Je sais que nous partageons un engagement très fort : celui d´une Europe fédérale.    
Question d’un Internaute : Si vous n´êtes pas candidate qui soutenez-vous? Pensez vous qu´il y a un vote Noir en France?

Réponse : Il me paraît prématuré de soutenir qui que ce soit avant désignation officielle et avant que des engagements formels de gouvernance aient été pris. Vu l´état du lien civique et du lien social, le contenu des engagements importe beaucoup plus que mes sympathies ou mes aversions. Je ne crois pas qu´il y ait un vote noir en France puisqu´on retrouve des "noirs" dans tous les partis. Par contre je crois qu´il y a une crise de représentativité et que les partis trop frileux nous font courir le risque d´une demande ès qualité de représentation de la
part de ceux qui se voient exclus de toute décision politique.    

Publié dans libre opinion

Commenter cet article

Marc_B 31/10/2006 13:20

Lettre ouverte aux candidats àla présidentielle
 
http://loeildemoscou.typepad.com/